La faune de Madagascar :






 

 La faune de Madagascar comporte 80% d'espèces endémiques.

 

Cette exceptionnelle originalité est due au fait que Madagascar s'est séparée du continent africain il y a environ 100 millions d'années.

 

L'isolation de l'île, l'absence de certains prédateurs, a contribué à l'évolution originale des espèces actuelles.

 

Madagascar est une île isolée d’à peu près deux fois la taille de l’Arizona ; avec une des plus grandes biodiversités au monde.



Des quelques 200 000 espèces trouvées à Madagascar ; on en a ressencé à peu près 150 000 qui sont endémiques.

 

Endémique : veut dire que ces espèces n'existent qu'à Madagascar.

Plus de 50 types de lémuriens, 99 % des espèces de grenouilles et 36 genres d’oiseaux sont uniques sur l’île.

 
Madagascar abrite 100 % des lémuriens de la planète, la moitié des espèces de caméléons, 6 % des grenouilles, et aucun crapaud.

 
Quelques unes 
des espèces trouvées à Madagascar se rapprochent plus des espèces trouvées dans le Pacifique Sud et l’Amérique du Sud que de celles d’Afrique.

 

La faune de Madagascar se différencie de celle du continent africain tout proche par son très fort taux d’endémisme et l’absence de grands fauves.








L'extraordinaire faune de Madagascar :

 

Les invertébrés comptent plus de 100.000 espèces dont certaines sont bien connues des collectionneurs comme le plus grand papillon du monde, la Comète dotée de deux traînes dépassant 20 cm, ou le grand phasme dont la femelle atteint 25 cm.

 

Mais la palme de l’originalité pourrait tout aussi bien échoir au scarabée girafe rouge et  blanc, ainsi appelé à cause du cou démesuré des mâles.

 

Chez les reptiles et les batraciens, 95% des espèces sont endémiques.

 

Les grenouilles peuvent avoir des couleurs inattendues allant de la « tenue » toute militaire de la Scaphiophryne Marmorata au rouge écarlate du Discophus Antongili. 


 


 

Les caméléons sont emblématiques de la Grande Ile au même titre que les lémuriens puisque ici vivent les deux-tiers des espèces connues, de la plus petite (moins de 10 cm) à la plus grande (plus de 70 cm).

 

Les tortues terrestres, dont la tortue radiée et celle à soc sont des espèces menacées et de ce fait elles bénéficient d’une très attentive protection.

 


 

Chez les 285 espèces recensées d’oiseaux, plusieurs familles sont endémiques.

 

Les Vangidae se sont diversifiés en 14 espèces se singularisant par la taille, les couleurs, la forme du bec.

 

La même constatation peut être faite avec les Couas où se distinguent le Coua géant qui se déplace au sol, et le Coua  huppé considéré comme le plus bel oiseau de l’île.

 

Dans les 20 espèces de rapaces se détachent le serpentaire, le hibou rouge, et le Pygarque de Madagascar proche de l’aigle américain à tête blanche, et dont il ne subsisterait plus qu’une quarantaine d’individus. 

 

Les carnivores comptent 7 espèces sauvages, toutes endémiques.

 

Le plus grand d’entre eux, le Fosa, a le profil trapu d’un petit puma et atteint 1,50 m avec sa queue.

 




 

Chez les insectivores, le Tenrec ressemble à un hérisson qui dépasserait la taille d’un lapin, mais ne sait pas se mettre en boule.

 

Les mammifères les plus représentatifs de Madagascar sont enfin les lémuriens, des prosimiens primitifs qui ont préservé quelques traits des insectivores.
 

Diurnes ou nocturnes, de la taille d’une  souris à celle d’un garçonnet, ils ont littéralement « explosé » en une myriade d’espèces et de sous espèces dont l’inventaire n’est pas clos puisque l'on continue d’en découvrir.

 

C’est le cas du Lepilemur Seali, du Lepilemur Mitsinjonensis, du Mirza Zaza nocturne de 300 gr ou du Microcebus Lehilahitsara.

 

Mais le plus rare des lémuriens malgaches reste l’Aye Aye, sauvé de la disparition en 1966.

 

Un bien étrange animal dont on a dit qu’il avait les ressemblances suivantes : les dents du lapin, les oreilles de la chauve souris, les soies du sanglier, les mains du singe et la queue du renard !


 




 

  

 

Les principaux sites de Madagascar à visiter:

 

A antananarivo, le Parc Tsarasaotra (plus de 60 espèces) est le premier site privé Ramsar au monde.

 

Andasibe Mantadia (16 ordres d'oiseaux et plus de 120 espèces) est de plus en plus concurrencé par Anjozorobe (82 espèces dont 43 endémiques) à moins de 2h de route de la capitale.

 

A l'Ouest, le nom d'Ankarafantsika (un taux d'endémicité de 58,14%) s'impose, ainsi que celui de Bemaraha.

 

Parmi les autres Aires Protégées : les birdwatchers apprécient des sites comme Masoala (le plus grand parc de Madagascar), Ranomafana, Bezaha Mahafaly, Berenty.

 

A ne pas oublier, tout au Nord, l'Ankarana, et le doyen des parcs qu'est la Montagne d'Ambre (75 espèces).

 

Les passionnés des grands rassemblements ont le choix entre plusieurs sites du littoral (Ramena, Baie de Baly, Nosy Be, estuaires des grands fleuves de l'Ouest...), ainsi que les lacs comme Tsimanampesotse, site Ramsar depuis 1998.









http://cecilefirelight.boosterblog.com/


 

xx
 
xx


xx
Booste le trafic de ton blog xx       xx xx    

xxxx  xxxx  xxxx

 







Créé avec Créer un site
Créer un site