xxxx

 

 


 
xxxx





Les pierres précieuses :

 







 


L’appellation « pierre précieuse » est donnée à certaines gemmes transparentes et rares qui proviennent de minéraux translucides trouvés dans la roche.



Sous leur forme pure, ces minéraux sont incolores.



Ce sont les métaux et autres impuretés qu’ils contiennent qui leur donnent une couleur.








La gemme :




 


De gauche à droite : Turquoise, Hématite, Chrysocolle, Oeil de tigre, Quartz, Tourmaline, Cornaline, Pyrite, Sugilite Malachite, Quartz rose, Obsidienne, Rubis, Agate Jaspe, Améthyste, Calcedoine, Lapis Lazuli.





 

Une gemme est une pierre fine, précieuse ou ornementale ou de n'importe quelle matière très dure ou colorée ayant l'aspect de ces pierreries et utilisée comme ornement.


 

Pour mériter l'appellation de gemme, cette matière (minéral, roche ou d'une substance organique telle que la perle, l'ambre et le corail) doit être attrayante, surtout par sa couleur.



Elle doit être peu altérable, et assez solide pour survivre à un usage constant ou aux manipulations, sans se rayer ou s'endommager.



 

Pierre brute arrachée à la terre par le mineur ; une gemme est souvent taillée par le lapidaire pour finir montée sur une bague, en boucle d'oreille ou tout autre ornements de joaillerie.



Elle peut être naturelle, traitée ou fabriquée artificiellement (pierre synthétique).



 

La gemmologie est la science des gemmes.










Les pierres gemmes :
 





Quartz à Tourmaline





 

Dans la législation française, les appellations « pierre gemme », « pierre ornementale », « pierre précieuse » sont regroupées sous l'appellation unique de « pierres gemmes » par souci d'harmonisation avec la nomenclature de la CIBJO (commission internationale bijouterie, joaillerie, orfèvrerie).



Cette commission traite à part le diamant.







Quatre gemmes sont considérées comme précieuses :




Cristal de Diamant jaune brut







- Le diamant est généralement blanc, mais on trouve aussi des diamants noirs (habituellement utilisé en industrie) ou jaunes, bleus… (plus rares) ;




- L’émeraude, variété de béryl vert, comporte souvent des défauts et impuretés ce qui la rend la plus fragile des pierres précieuses ;


 
 




Cristal d'Emeraude brut

 






- Le saphir, variété de corindon, est généralement bleu, mais peut aussi être incolore (leucosaphir) ou de toute autre couleur que le rouge.

 
 
Cristal de Saphir brut






- Le rubis, variété de corindon, est rouge.





Cristal de Rubis brut









D’autres sont considérées comme pierres fines :






Aigue-marine sur albite





 


- Aigue-marine, citrine, péridot, améthyste, etc..


Ces pierres étaient appelées semi-précieuses mais ce terme est aujourd’hui interdit en France et dans d’autres pays.







Il existe une troisième catégorie de pierres dites décoratives comme la cornaline, la turquoise, la malachite, l’azurite et le lapis-lazuli.



On trouve les pierres précieuses et semi-précieuses principalement dans deux types d’environnements nommés gisements primaires et gisements secondaires.



On nomme gisements primaires les endroits où les pierres se sont formées.



On trouve des gisements primaires en Birmanie, en Afghanistan, au Pakistan et en Iran, ainsi qu’au Sri Lanka, à Madagascar, au Brésil, en Afrique du sud et au Canada.




On nomme gisements secondaires les endroits où les pierres précieuses et semi précieuses sont trouvées dans un lieu qui n’est pas à l’origine de leur formation, mais la conséquence d’éluvions, colluvions et autre éboulis.



Emportés par les courants des réseaux hydrographiques, ils finissent par rester concentrés, piégés dans des cuvettes.



L
a mise en place de drainages pour exploiter ce type de gisements donne lieu à des chantiers gigantesques dans certain pays comme le Sri Lanka.









La qualité de la pierre précieuse :



La qualité d'une pierre précieuse est évaluée selon une série de critères tels que :



- Principalement le poids en carat (1 carat = 0.2g),


-
La couleur,


-
La qualité de la coupe, et la clarté.





Mis ensemble en rapport avec l'offre et la demande du marché, ces critères déterminent la valeur d'une pierre précieuse.



Par exemple, une pierre d'une couleur exceptionnelle et rare se vendra généralement plus cher qu'une autre pierre ; identique sous tous les autres points, mais d'une couleur moins attrayante ou plus commune.



Une forte demande peut aussi faire en sorte que la valeur d'une pierre augmente, en dépit de sa rareté moindre.



La valeur des pierres précieuses dépend aussi de l'endroit d'où elle vient et de l'endroit où elle est vendue, car l'offre et la demande varie d'une partie du globe à une autre.



La joaillerie est l'art de mettre en valeur une pierre précieuse, le plus souvent dans un bijou.










Le lapidaire :
 




ANDRIANONISON Georges (Lapidaire Malgache)






Un lapidaire (du latin lapis, "pierre") est le nom d'une technique et d'un métier qui consiste à façonner et à tailler des pierres, précieuses ou non, de façon à les rendre dignes d'orner des bijoux ou des objets d'art.



Le lapidaire ne s'applique pas à la taille du diamant, qui est elle, réservée au diamantaire car cette taille est spécifique de par la dureté du diamant.




La profession de lapidaire fait partie de la liste des métiers d'art en France, telle que définie par arrêté.



En France, la région du Jura est un lieu historique du métier de lapidaire.



En effet, la proximité de la Suisse facilitait le commerce des pierres dans cette zone, et de nombreux habitants de la région exerçaient la profession de lapidaire en plus de leur métier afin de subvenir à leur besoins.



Les tailleries étaient installées près des cours d'eau pour que la force motrice de l'eau actionne des roues à aubes, qui elles-mêmes entraînaient les différentes meules nécessaires à la taille et au polissage des pierres.



Au début des années 1930, l'apparition de l'électricité participa à la disparition de ces tailleries archaïques.




En Allemagne, la ville d'Idar-Oberstein est un centre de taille de pierres précieuses ; un des rares encore actif en Europe.


 




Emeraude taillée









Techniques de lapidage :



Pour obtenir des formes arrondies et douces on utilisera le polissage au tonneau ou tumbler, qui consiste à user les pierres au contact d'abrasifs.



La taille cabochon connue depuis l'Antiquité, donne à la matière brute une forme généralement en ovale, avec une partie supérieure bombée et une partie inférieure plane.



Enfin,
la taille à facettes est principalement utilisée pour les pierres transparentes à translucides; cette taille est complexe car elle consiste à piéger la lumière dans la gemme par un jeu de facettes, aux proportions et aux angles précis.



Il existe de nombreuses techniques de tailles et autant d'outils différents.



La technique française ou jurassienne repose sur l'utilisation d'une évention, (petit appareil, posé à coté des meules de poli ou de taille servant de guide et permettant de corriger les angles et formes des facettes) et d'un étui ou bâton à cimentage (appareil qui permet de tenir et diviser la pierre).





 



Cliquez sur mon île pour découvrir la suite des Pierres précieuses :


La Cité d'Ilakaka :




 






http://cecilefirelight.boosterblog.com/




xx
 
xx

xx
Booste le trafic de ton blog xx       xxxx



xxxx      xxxx    

xxxx  xxxx  xxxx xx
Afficher la suite de cette page



Créé avec Créer un site
Créer un site