xxxx
xx

 
xx

 

 

Tananarive :



 

xx> xx

 



 

Voici quelques monuments historiques à Tananarive :

 

  

Le lac Anosy :

 
 

Lac Anosy 



 

Vestige du marais qui s’étendait jadis au pied de la colline d’Analamanga ; le lac Anosy est ombragé de jacarandas dont les fleurs violettes «pleurent» un suc parfumé en novembre et d'ou, on peut aperçevoir des tombreux vorompotsy (hérons garde- bœufs) qui viennent se rafraîchir sur sa rive.

 

 

 Voici des Jacarandas




 

 

Fleur de Jacarandas



 

Alors que James Cameron redessinait les contours du plan d’eau (actuellement en forme de coeur), Radama installa une poudrière sur l’îlot central.
 

Par la suite, Jean Laborde y éleva un palais d’été pour Ranavalona Ière.

Les pavillons de plaisance ont fait place à «l’Ange noir », monument sculpté par Barberis et décoré par Perrin (1927), qui salue la mémoire des soldats malgaches morts pour la France en 1914-1918.



 

L'ange noir

 
 

 





A l’ouest du lac s’étend Ampefiloha, le quartier moderne des ministères, et au Nord-ouest, celui d’Isoraka, où est installée le musée d’Art et d’Archéologie de l’université de Madagascar.



 

 

 

 


 

  

 Mahamasina :

 

 

 

Photo d'époque de Mahamasina (Rassemblement des troupes militaires de la Ranavalona III)



 

Au sud est du lac Anosy, se trouvent les deux grands complexes sportifs de Mahamasina (« qui rend sacré »).

Le plus récent, construit par les chinois, a été inauguré en 1997.



 

L'entrée du stade de Mahamasina




L’autre reçoit depuis des décennies : rencontres sportives, concerts et meetings politiques.


A l’origine, Radama Ier fit remblayer les rizières qui tapissaient la plaine afin d’aménager un champ de manœuvres pour ses troupes.
 

L’immense esplanade accueillit les cérémonies du couronnement de Radama II et les reines Ranavalona II et III y prononcèrent plusieurs kabary (discours publics).
 

C’est là que le Général de Gaulle annonça en 1958 l’abolition de la loi d’annexion et la restauration de la souveraineté malgache.



 

 

Stade de Mahamasina



 

 

Mahamasina



 

C’est encore là que le président Tsiranana proclama l’indépendance en 1960.

Mais des célébrations du XIXè siècle ; ne subsiste qu’une pierre sacrée cachée sous les gradins.



 





Mahamasina est aussi le quartier des musiciens, le lieu où naissent les nouvelles sonorités de l'océan Indien sur rythme de salegy, de zouk gasy et de oatsa-oatsa.
 

Derrière le stade se découpe le beau bâtiment colonial de L’Ecole de médecine (1928).



 



 

 

Mahamasina



L’hôpital de Befelatanana abrite, dans son enceinte, le tombeau de deux premiers ministres des reines malgaches : Rainijohary et son fils Rainitsimbazafy.

 

  




 

La place d'Andohalo :

 
 

 





Plus ancienne place publique, elle fut aménagée par le roi ANDRIANJAKA.


 

 

Place d'Andohalo : ou eu lieu le couronnement de la reine Ranavalona III.




Place d'Andohalo : Couronnement de Ranavalona III



 

Place d'Andohalo




Sur la pierre sacrée, aujourd'hui disparue, la plupart des souverains de l'IMERINA prononcèrent leurs "kabary" (ou discours) lors d'investitures royales ; tels que :



 

 

La place d'Andohalo.




 

- La présentation par le roi ANDRIANAMPOINIMERINA et de son Prince héritier, RADAMA Ier.



- L'intronisation de RANAVALONA Ière


- Le couronnement de RASOHERINA


- Le couronnement de RANAVALONA II


- Le couronnement de RANAVALONA III .




 

 

Voici la Reine Ranavalona III, en haut à droite.



 

Jusqu'à la période coloniale, la Place était entourée de bâtiments officiels.


 

 

Lycée d'Andohalo


 

A la fin du XIXème siècle, elle fut réaménagée en square et prit le nom de Place Jean LABORDE.

 
 




Cliquez sur mon île pour découvrir la suite des Monuments :




 

 


http://cecilefirelight.boosterblog.com/


 

xx
 
xx


xx
Booste le trafic de ton blog xx       xxxx



xx xx      xxxx    

xxxx  xxxx  xxxx
Afficher la suite de cette page



Créé avec Créer un site
Créer un site