xxxx
xx

 
xx


 

xxxx


 

L'île de la Réunion : Suite :


 

Voici le drapeau de L'île de la Réunion



 


 








L'île de la Réunion :

 

Cliquer sur ce lien pour voir l'Office du Tourisme de L'île de la Réunion :
 







Cliquez sur cette fleur pour découvrir L'île de la Réunion autrement :




 
 


 

 

 

 



 
Climat de la Réunion :
 
 
La Réunion est caractérisée par un climat général de type tropical humide sous l'influence des vents alizés qui soufflent d'est en ouest.


La présence de hautes montagnes induit de fortes différences microclimatiques, d'une part au niveau des précipitations entre une côte orientale pluvieuse exposée au vent et une côte occidentale assez sèche car protégée par le relief, d'autre part au niveau des températures entre un bord de mer chaud et des zones d'altitude relativement fraiches.


 
Au niveau de la mer, les températures moyennes mensuelles varient en général de 21 °C (août) à 32 °C (janvier).


Le Port est la ville la plus sèche avec une hauteur annuelle normale de précipitations de 636 mm tandis que Saint-Benoît est la ville côtière la plus arrosée avec 3 464 mm.


Dans les bourgs de montagne, comme à Cilaos ou à La Plaine-des- Palmistes, les températures moyennes oscillent plutôt entre 12° C et 22°C ; les précipitations y sont aussi plus marquées (3 939 mm/an à Cilaos et 4634 mm/an à La Plaine-des-Palmistes).


Les zones d'habitat les plus élevées et les espaces naturels d'altitude peuvent connaître quelques gelées hivernales. 



La situation très océanique de La Réunion tempère les températures estivales, qui ne sont jamais caniculaires (les températures maximum dépassent rarement 35 °C), mais place l'île entre janvier et mars dans une bande de passage des cyclones.

Ceux-ci peuvent être dévastateurs avec des vents dépassant les 200 km/h et apportent des précipitations diluviennes qui constituent les records mondiaux de pluviométrie enregistrés sur les durées de 12 heures à une semaine.
 


 

 

 
Géologie :

 
La Réunion est une île volcanique située dans l’océan Indien.

 
Elle est née, il y a quelque trois millions d’années, avec l’émergence d’un massif montagneux culminant au piton des Neiges qui est, avec une altitude de 3 070,50 m, le sommet le plus élevé des Mascareignes et de l’océan Indien.


 




 
Ce massif forme la partie ouest de l’île, alors que l’est est constitué d’un volcan bien plus récent, à peine vieux de 500 000 ans, l’un des plus actifs de la planète : le piton de la Fournaise.

 



Le Piton de la fournaise

 

 
Le piton des Neiges, volcan bouclier et point culminant de l’île de La Réunion et de l’archipel des Mascareignes est inactif depuis plus de 12000 ans ; il est à l’origine de la formation de l’île.
 
Coulée en 2005 du piton de la Fournaise.






 
Le massif ancien, dont les volcans sont actuellement inactifs, abrite trois
vastes cirques :



Les cirques de Salazie, Mafate et Cilaos, creusés par l’érosion.


 

Cirque de Salazie




 
Cirque de Mafate




 

Cirque de Cilaos
 




Le massif ancien est séparé du massif de la Fournaise par une trouée formée de la plaine des Palmistes et de la plaine des Cafres, voie de passage entre le nord et le sud de l’île.

L’érosion a donné à ces formations volcaniques des reliefs abrupts, des à-pics vertigineux, des canyons, de multiples cascades, qui donnent à l’île une grande beauté et l’a fait surnommer « l’île à grand spectacle ».


La magnificence des paysages est accrue par la diversité des végétations qui prospèrent dans ces sites.
 
La partie émergée de l’île ne représente qu’un faible pourcentage (environ 3 %) de la montagne sous-marine qui la forme.
 




 
 
Environnement à la Réunion :

 
L’île de La Réunion possède une faune et une flore variées, bien que localement menacée par des espèces introduites devenues invasives.


Contrairement à la Guyane, on n’y trouve aucun grand mammifère sauvage (jaguar ou autres fauves par exemple).


En revanche, de nombreuses espèces endémiques y sont répertoriées.


Souvent menacées, comme leur habitat par la périurbanisation, elles font l’objet de plans de sauvegarde.


 
Net-Biome est un projet coordonné par la région Réunion et aidé par la Commission européenne pour mettre en réseau les politiques publiques de recherche dans le domaine de la restauration et gestion durable de la biodiversité tropicale et subtropicale dans les 7 régions ultrapériphériques et la quasi-totalité des Pays et Territoires d’Outre-Mer de l’UE.





Il s'appuiera notamment sur :


 
- le parc national de La Réunion ;

 
- le parc marin de La Réunion.



 
En 2009, une liste des espèces menacées a été établie dans le cadre d'une mission pilotée par l'Union internationale pour la conservation de la nature : le Muséum national d'histoire naturelle et en partenariat avec la Direction régionale de l'Environnement.

 
Avec la création de son parc national, l'île a été nommée au Patrimoine mondial de l'UNESCO pour ses « Pitons, cirques et remparts » le lundi 2 août 2010.




 
 
Flore :

 
L’île de La Réunion a la particularité de présenter une flore très variée.

En effet on recense plus de 1 000 espèces de plantes sur l’île de La Réunion.

Les différentes migrations y ont largement contribué au fil des siècles.






 
 
Faune :

 
La réserve naturelle de Saint-Philippe Mare-Longue est l’une des dernières forêts primaires mégathermes hygrophiles de basse altitude de l’archipel des Mascareignes.

La Réunion contient beaucoup d'espèces endémiques tel le tuit-tuit.

 




Tuit-Tuit



 
La Réunion accueille des orques, baleines bleues et les especes de requins sont variées parmi celles ci: le requin baleine, le requin corail,le requin bouledogue, le requin tigre,le requin pointes noires et le requin blanc.


 

Requin bouledogue




 
 
Ecologie :

 
104 espèces vivant sur l'île de La Réunion étaient inscrites sur la liste rouge éditée par l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) au 12 septembre 2008.
 
Elles étaient 51 en 2007.



 
Sur cette liste on trouvait :




 
Des Vertébrés :


 
Mammifères : 2 espèces dont :
 
Le cerf de Java

La roussette noire



 
Oiseaux : 6 espèces dont :

Le canard de Meller
 
Le Papangue
 
Le pétrel de Barau
 
Le pétrel noir de Bourbon
 
Le Tuit tuit



 
Poissons : 6 espèces :
 
Invertébrés : 58 espèces
 
Mollusques : 14 espèces



 
Autres :
 
Plantes : 15 espèces
 
Coraux : 56 espèces


 
Le caractère insulaire de La Réunion la rend vulnérable au dérèglement climatique et implique une stratégie d'adaptation, à laquelle une trame verte et bleue peut contribuer.


 

 


 

xxhttp://cecilefirelight.boosterblog.com/



 

 

xx
 
xx


xx
Booste le trafic de ton blog xx       xx xx    

xxxx  xxxx  xxxx
Afficher la suite de cette page



Créé avec Créer un site
Créer un site