XXXX
xx
 
xx



Ma vie d'expatriation :
 



XXXX


 

Mon baptème de l'air : suite :



 





La première fois que je suis monté dans un boeing ; ce fut pour moi une véritable découverte...


Je reviens donc à mon histoire ou je me retrouvai enfin à l'intérieur de l'avion...


Il devait bien être 21h00 du soir...(C'était en juillet et donc il faisait encore jour...)




 




Lorsque nous entrâmes enfin, à l'intérieur de l'avion ; ma famille et moi, fûmes accueillis par 2 hôtesses de l'air et 1 stewart qui nous dirent : "Bienvenue à bord de notre Compagnie "Air Sabena". Nous vous souhaitons un agréable voyage Madame, Mademoiselle et Messieurs..."



Pendant que je suivai mes parents et mon petit frère dans l'étroit couloir, j'observai aux alentours tous ces gens qui rangeaient leur affaires dans des compartiments qui se trouvaient au dessus leurs fauteuils ou encore des passagers qui commençaient à s'installer dans leur sièges respectifs...


 





J'adorai déjà toute cette effervescence...


Puis mon père s'arrêta de marcher et nous dit : "Voici nos places et vous les enfants, vous êtes placés juste devant nous ; donnez-moi vos sacs, je vais les ranger en haut dans les compartiments..."



Une fois débarrassée de mon sac je m'installai dans mon fauteuil et je commençai à découvrir avec mes yeux d'enfant émerveillés tout l'intérieur de l'avion tels que : les sièges, les hublots, le personnel naviguant, ect...


J'étais totalement fascinée par toute cette ambiance...


Il faut dire que c'était vraiment une première pour moi....


Mon petit frère aussi était aux anges car il découvrait tout comme moi, l'intérieur de l'avion.



Mais ce qui lui plaisait le plus, vraisemblablement ; c'était de regarder à travers le hublot, la piste de l'aéroport...


D'ailleurs, lorsque nous étions rentré à l'intérieur de l'avion ; mon frère m'avait dit d'emblée : "Cécile, je voudrais être placé près du hublot, s'il te plaît..."





 




Et comme je suis d'une nature généreuse ; je lui disais que je n'y voyais aucun inconvénient...bien au contraire puisque je souhaitai moi-même, être placée près du couloir afin de mieux regarder les allées et venues du personnel naviguant....(à cette époque là, c'était un métier qui me plaisait beaucoup : ça me faisait rêver...)







Décollage de l'avion :


Je parlai tranquillement avec mon frère, lorsque soudain je ressenti des vibrations sous mes pieds...


En effet, l'avion commençait à rouler doucement sur la piste...


Puis il se mit peu à peu, à accélérer sa vitesse...


A présent, l'avion roulait tellement vite  que je ne distinguai même plus l'aéroport à travers le hublot... 


Puis ce fût à partir de ce moment que l'avion décolla...



Et je ressentis alors, comme une drôle de sensation : C'était comme si une lourde pesanteur s'abattait sur mon corps ; avec cette impression étrange de m'enfoncer littéralement dans mon fauteuil...



 









La tête dans les nuages :


Mon petit frère me regarda et me dit : "Wahou !!! t'as vu Cécile...ça y est on est dans le ciel...."


Et je lui répondis aussitôt : "Oui, ça fait bizarre...mon dieu, ça fait peur...t'as vu...regarde par ton hublot...on ne voit presque plus la terre...on est vraiment très haut dans le ciel...maintenant..."



Olivier me répondit : "Oui c'est vrai...je ne vois plus la terre...ça y est...regarde les nuages...Wahou !!! c'est beau...t'as vu ?"


Je me penchais davantage pour pouvoir aperçevoir à travers le hublot ; les jolis nuages qui ressemblaient à du coton très vaporeux...





 





Puis je dis à mon frère : "C'est beau...on dirait des morceaux de coton géants..."


Puis je sentis une main qui me touchait l'épaule : C'était ma Maman qui était juste installée derrière moi ...


Je me retournai et aperçu son sourire...




Puis elle me dit : "T'as vu Cécile...on est dans les nuages maintenant...t'as vu par le hublot ?"


"Oui, j'ai vu Maman...C'est vraiment trop beau...et je suis contente d'être dans cet avion..."


Et Maman me dit "Je savais que tu aurais aimé prendre l'avion...et tout à l'heure on mangera le repas...tu verras comment c'est...surtout profite bien de ce voyage ma poupoule..."


et je lui répondis : "Merci Maman...bisous"





 








Les hôtesses de l'air :


Alors que je discutais avec animation avec mon frère, j'entendis une voix, à ma droite me dire : "Bonsoir les enfants, vous pouvez détacher votre ceinture à présent..."


C'était une hôtesse de l'air qui s'adressait à nous avec un large sourire et qui avait stoppé devant elle un gros chariot dans lequel je pouvais aperçevoir des boissons et des petits sachets de cacahuètes apéritifs...



 





Puis, elle nous dit : " Les enfants, vous désirez boire quelque-chose ?"


Je lui répondis timidement : "heu oui..."


L'hôtesse de l'air dit : "Il y a du jus d'orange ou du jus de pomme ?"


Je lui dis : "Je voudrais un jus d'orange s'il vous plaît"


L'hôtesse dit : "Et vous jeune homme ?"


Mon frère répondit : "moi je prendrais aussi un jus d'orange s'il vous plaît..."


Aussitôt dit et aussitôt fait, l'hôtesse nous donna nos boissons accompagnés de petits sachets de biscuits apéritifs...


J'adorai vraiment toute cette ambiance et je me sentais très bien dans ma peau...


Bref, j'étais heureuse !!!


Quelques instants plus tard, une autre hôtesse de l'air nous donnait à moi et à mon frère des trousses de toilette (de la Compagnie aérienne "Sabena"), des couvertures pour dormir, des masques de nuit, des jeux pour enfants (puzzle représentant l'avion "Sabena" ; jeu de l'oie, et jeux de dames) ainsi que des casques d'écouteurs pour pouvoir écouter de la musique ou encore écouter le son du film que la Compagnie "Sabena" diffuserait ce soir...





 
Masque de nuit





Inutile de vous dire que mon frère et moi étions ravis d'avoir reçu des jeux pour s'amuser...


Et sans plus attendre, on commença à jouer au jeu de dames...ce qui nous permettait de passer un peu le temps...










Visite du cockpit :


Durant ce voyage, mon frère et moi avions eu l'opportunité de visiter le cockpit ....



 





Mon frère et moi regardions avec des yeux émerveillés, tous ces boutons (certains étaient lumineux et d'autres pas) et ces petites loupiotes qui n'en finissaient pas.....si bien que je m'étais demandé comment pouvaient bien faire le pilote et le copilote pour ne pas s'y perdre...


Je me souviens même que j'avais dis à haute voix : "Il y a beaucoup de boutons !!!"


Et le commandant de bord m'avait dit en souriant : "Eh oui, vous avez vu les enfants !!! c'est vrai qu'il y a beaucoup de boutons mais mon collègue et moi ; on est très habitués alors ça ne nous fait pas peur du tout...et peut-être qu'un jour le métier de pilote de ligne vous plaira à votre tour et qui c'est vous serez vous aussi peut-être amenés à conduire des avions ?" 


Et Olivier lui avait répondu sans grande conviction : "Peut-être, je sais pas encore...en tout cas ça a l'air difficile..."



Puis ce fut sur ces dernières phrases prononcées ; que notre visite du cockpit s'acheva...



 




Et inutile de vous dire que ce fut une très belle expérience pour moi et sans aucun doute, également pour mon  petit frère...









Le dîner :


Je me souviens encore du repas qui n'était pas si mal que ça puisque je l'avais apprécié : 



 





- Carottes râpés, oeufs mimosas et petits canapés de pâté,


- Cuisse de poulet accompagné de coquillettes au beurre,


- Une petite assiette de fromages,


- un bol de salades de fruits.





Je me souviens encore de ce menu car je l'avais noté dans mon journal intime de l'époque...









Diffusion d'un film :


Je me rappelle que j'avais regardé un bout de film ( je ne me souviens plus du tout du titre de ce film) mais qu'ensuite je m'étais endormie devant...


Puis je me souviens que mon père m'avait réveillé et chuchotai : "Tiens, Cécile, Mets ton masque de nuit, tu seras mieux avec...et comme il fait froid, tiens ta couverture...."


Puis mon père déploya la couverture et me la déposa sur les épaules car il est vrai qu'il faisait légèrement frisquet à l'intérieur de l'avion...


Il fit de même avec mon frère puis nous souhaita une douce nuit et de beaux rêves car à partir de demain matin on se retrouverait tous les 4 en Afrique : En Guinée...





 





 









Le lendemain matin :


Ma Maman nous réveilla et nous dit d'aller faire rapidement un brin de toilette avant qu'il n'y ait trop de monde...


Ce que l'on fît....


Et je peux vous dire que je garde un souvenir mémorable des toilettes...



En effet, ils sont extrêmements petits et ce ne fût pas si évident que ça de me laver le visage, de me brosser les dents ou encore de me coiffer les cheveux....


Mais bon...il fallait bien faire avec...


Quelques instants après, mon frère et moi prenions un petit déjeuner à base : de lait, de biscottes, de confitures et de jus d'orange...





 





Puis le temps passa et soudain on entendit dans un micro ; la voix du Commandant de Bord qui annonçait à tous les passagers : 


"Bonjour, je suis le Commandant de bord "X" ; et je vous annonçe que nous approchons des côtes Guinéennes et que nous allons entamer notre descente vers Conakry, la capitale ; dans quelques minutes...



Veuillez donc regagner votre siège et attachez votre ceinture...
La température extérieure est de 28 degrés celsus et il exactement 6h00, heure locale de Conakry et à Paris il est exactement 8h00...


J'espère que votre vol aura été agréable auprès de notre Compagnie "air Sabena" et espérons vous revoir très prochainement à bord de notre ligne. Merci à vous et très bon séjour à Conakry."





 









L'atterissage :


 





Ce fut au moment de l'atterissage que je découvrai pour la première fois que j'avais "le mal de l'air"...


Et je peux vous dire que durant quelques minutes ; (pour moi, cauchemardesques) j'étais devenue toute verte car j'essayai de me contrôler afin de ne pas vomir...



Mais dès lors ou les roues de l'avion touchèrent le sol Guinéen ; je me senti de plus en plus mal....


Et ce qui devait arriver ; arriva... (si vous voyez ce que je veux dire)


Mais heureusement qu'il y avait le fameux sac en plastique, destiné spécialement,  pour ce genre de désagrément ; et qui était plaçé, juste là, devant moi ; à l'intérieur de la housse, au dos du fauteuil avant...



Mais tout de même ; quelle plaie, que celui d'avoir le mal de l'air !!! surtout si on aime les voyages en avion...


Mis à part ce désagrément ; je garderai toute ma vie au fond de mon coeur, un très bon souvenir de ce merveilleux voyage en destination de la Guinée... car c'était mon premier baptème de l'air en quelque sorte ; même si j'avais déjà voyagé en avion étant tout bébé...





 







http://cecilefirelight.boosterblog.com/




XX
 
XX

XX
Booste le trafic de ton blog xx       xxxx



xx xx      xxxx    

xxxx  xxxx  xxxx  
Afficher la suite de cette page






Créé avec Créer un site
Créer un site