XXXx
xx
 
xx
 

Ma vie d'expatriation :

 
xxxx
 

 

Harmattan à N'Djamena :

Je me souviens encore d'un jour ou nous devions fêter le nouvel an dans un établissement et qu'il fallait prendre la voiture pour pouvoir y accéder et c'était justement au moment ou il y avait l'harmattan...

Ce fut un véritable cauchemar....

 

 

Mon père qui conduisait n'y voyait plus rien....et il était même obligé d'utiliser ses essuie-glaces afin de retirer toute cette accumulation de poussière de sable...

Lorsque nous arrivâmes enfin tant bien que mal, sur le fameux lieu ou se déroulait la fête...je peux vous dire que l'air était tout simplement irrespirable tant la poussière était extrêmement fine...

Cet air était suffocant.

 

Si bien qu'il fallait se boucher le nez, fermer les yeux et la bouche et courir rapidement, se réfugier à l'intérieur du restaurant afin de ne pas se faire asphyxier par la poussière qui restait en suspension dans l'air...

C'est vrai que de me rappeler de l'harmattan n'est pas vraiment un très bon souvenir ; mais bon, au moins j'ai su ce que c'était vraiment...

 


Les Tchadiens connaissent bien l'harmattan et pour se protéger de cette fine poussière de sable ; ils portent un tissu enroulé autour de leur tête, tel que vous pouvez l'aperçevoir sur cette photo...
 




xx xx



Créé avec Créer un site
Créer un site