xxxx
xx
 
xx
 

Guerre ethnique : suite N°2 :


XXXX
 
 

 

L'espace d'un instant je crus défaillir tellement j'avais peur...

Tout de même, ce n'est pas tous les jours que l'on se retrouve face à face devant un tank...

Et pourtant ma famille et moi en faisions la mauvaise expérience....

J'en garde d'ailleurs un très mauvais souvenir...

Mis à part cette mauvaise rencontre lors de notre trajet...nous trouvâmes enfin l'adresse de l'îlot...

Notre voiture garée dans le jardin de l'îlot tout près du portail (nous n'avions pas le choix puisqu'il y avait déjà bon nombre de voitures garés en épis dans ce jardin) ; nous décidâmes de laisser nos 3 chats et nos valises à l'intérieur de notre véhicule...

Mes parents décidèrent aussi de sortir nos chats de leur sacs de voyage afin qu'ils puissent se sentir plus à l'aise et ouvrirent également un petit peu les fenêtres arrières de la voiture  afin qu'ils puissent mieux respirer...

Ensuite, tous les 4 nous rejoignèrent le petit groupe d'expatriés qui se trouvait déjà à l'intérieur de l'îlot...

Une fois à l'intérieur ; les heures passèrent et passèrent sans que quiconque ne vienne nous sauver....

Ma famille et moi étions très inquiets car on avait l'impression d'être abandonnés et vraiment coupés du monde....

C'était interminable cette attente...et cela était dû, en partie à la mauvaise logistique de l'armée de terre Française et du Quai d'Orsay (le Ministère des affaires étrangères)

Le temps passait irrémédiablement lorsque soudain 2 goranes (des rebelles Tchadiens) armés de leur kalachnikov et munit d'un pistolet, firent irruption dans le jardin en réclamant qu'ils voulaient juste une voiture...(afin de pouvoir s'enfuir de N'Djamena ; selon les dires du gardien Tchadien de la maison)

 

Vous pouvez aperçevoir sur cette photo : une kalachnikov...

 

Et malheureusement ; comme notre voiture se trouvait être garée près du portail...vous devinez la suite...

Pourtant, il y avait bien un autre véhicule garé tout près de notre voiture et ce, juste en face du portail et qui se trouvait être un 4X4 tout terrain...

Ce 4X4 était vide ; c'est à dire : sans aucun bagage et qui plus est sans animaux...

Mes parents ne voulaient pas donner leur voiture pour les simples et uniques raisons qu'il y avait tous leur bagages et aussi nos chats à l'intérieur...

Mes parents ont tout fait pour faire entendre raison à ce propriétaire du 4X4 (qui était également le propriétaire de la maison) mais celui-çi ne voulait en aucun cas donner son véhicule car il avait peur et qu'il était tout bonnement un lâche...

Je me souviens encore de cet homme de famille qui se fichait totalement de notre sort...

Ce jour-là ; je me suis même dis que c'était un être immonde, égoiste et indigne...

Malgré un dialogue sans fin...à batons rompus (vraiment pitoyable et grostesque) avec cet homme dénué d'intelligence et de bon sens (pour lui faire soit disant entendre raison) ; mes parents dûrent se résoudre au pire : donner leur voiture car les rebelles commençaient à s'impatienter...

C'est alors que mon père pris ses clefs de voiture et sortit dehors...

Ma mère le suivit afin de pouvoir "sauver" toutes nos affaires ainsi que nos chats dans le cas ou les rebelles lui donneraient peut-être cette éventuelle possibilitée...

(Ce que ma mère et mon père espéraient vraiment....) 

Mon père essaya donc, d'expliquer (par des gestes) aux goranes qu'il voulait récupérer ses valises ainsi que ses chats...

Ceux-çi ne s'y opposèrent pas...mais ils voulaient en contrepartie, que mes parents se dépêchent au plus vite, afin qu'ils puissent quitter ces lieux...

Vu leur excitation et leur impatience ; cela se voyait qu'ils voulaient fuir au plus vite N'Djamena à cause de l'arrivée des troupes du Général Idriss Déby.

Mais là encore ; mes parents n'eurent pas de chance...

En effet, mon père n'arrivait pas ouvrir la portière avant (droite) à cause de la serrure qui était défectieuse...et qui devait normalement être réparée dans les jours à venir....

C'était vraiment pas de chance !!!

Mon père dût batailler tant bien que mal avec cette satanée serrure mais heureusement, la portière finit par céder, enfin !!!

Mais c'était sans compter sur ces rebelles qui commençaient vraiment à s'énerver et à s'exciter de plus en plus...

L'un deux commença à hurler en un dialecte incompréhensible...car il pensait que mon père avait fait exprès de leur faire cette ruse afin qu'ils ne puissent pas voler sa voiture...

C'était un regrettable mauvais coup du sort qui s'acharnait une fois de plus contre nous...

De là ou je me trouvais, (derrière la grande baie vitrée du salon de la maison) je pouvais voir très nettement toute la scène...et je peux vous dire que jamais je n'avais eu autant peur de ma vie...

C'était horrible de voir mes parents confrontés à ces brutes de rebelles...

Je m'imaginai le pire et je n'avais pas si tort que ça...

Le gorane qui n'arrêtait pas de hurler et qui avait les yeux injectés de sang car il était sans aucun doute drogué ; pointa subitement le canon de son pistolet dans le dos de ma mère qui essayait de sauver nos 3 chats et quelques uns de nos bagages...

Si vous vous souvenez bien...mes parents avaient décidé de laisser nos chats en dehors de leurs sacs de voyage afin qu'ils puissent se sentir plus à l'aise à l'intérieur de notre voiture....

Eh bien...heureusement qu'ils avaient eu cette idée...

Deux chats avaient pû s'échapper de la voiture grâce à ma mère qui les avait libérés en dégrafant leur laisses attachées autour de leur cou qui les empêchaient littéralement de pouvoir se mouvoir et donc de s'enfuir... puis avec rage et détermination, elle les avait rapidement repoussés vers l'extérieur de l'habitacle afin qu'ils puissent enfin se sortir de ce piège...

C'est vrai que ma mère avait fait preuve de beaucoup de sang froid ce jour-là car ces deux chats là auraient pu ne jamais s'en sortir si elle ne les avait pas détachés de leur laisses...

Et donc, une fois délivrés ; nos deux chats se mirent à courir très vite vers les buissons du jardin, tellement ils étaient effrayé....

Toujours avec autant de sans-froid, ma mère essaya de sauver tant bien que mal, mon chaton blanc "Snoopy" qui s'était caché sous le siège avant du véhicule tellement il avait eu peur des Goranes mais hélas, elle ne parvint pas à le délivrer car il était également prisonnier de sa laisse qui l'empêchait de pouvoir se mouvoir et donc de s'enfuir de cet enfer...





Créé avec Créer un site
Créer un site