xxxx
 


 
xxxx


 

Le manguier voyageur, suite :

   



Petite parenthèse : Un Phasme :

Les phasmes sont des insectes herbivores qui se fondent dans leur environnement en imitant à la perfection des brindilles, des feuilles mortes ou vertes, voire des lichens.

On parle dans ce cas d'homotypie et d'homochromie (respectivement "même forme, même couleur") et ce type de mimétisme est à l'origine de son nom vernaculaire : le « Bâton du Diable ».

Ce camouflage est poussé jusque dans leur façon de se mouvoir, puisqu'ils se déplacent lentement, par à-coups, comme une branche ballottée par le vent.

La plupart peuvent également rester parfaitement immobiles pendant des heures.


****

 

Je poussai un grand cri ; puis avec effroi et degoût je secouai frénétiquement la main puis illico presto cette espèce de petite branche qui n'en était pas une du tout ; tomba sur les graviers par terre ; juste au pied de l'arbre...

Ameuté par mes cris, le gardien de jour courut très vite vers le manguier où j'étais perchée ; leva les yeux vers moi et me dit en fronçant les sourcils : "C'est quoi Cécile !!! toi vu bête ?"


Du haut de mon arbre, Je lui répondis en criant : "Oui bas !!! (notre gardien de jour s'appelait Bas) il y a une grosse bête ; regarde elle se trouve juste à côté de toi ; regarde près de tes pieds, là, là !!!"

 

Je lui désignai du doigt l'horrible bestiole qui marchait très lentement sur les petits cailloux blancs...

 

 

Bas venait d'aperçevoir le grand phasme...

Il le ramassa et le jeta très haut et très loin par dessus le mur de clôture et l'horrible insecte vint alors s'écraser sur le sable de la plage...

De là ou j'étais ; j'avais vu toute la scène...

C'était la seule et unique mésaventure que j'avais eu sur mon arbre !!! heureusement !!!

Et je me rappelle que ce jour-là j'avais eu la trouille de ma vie surtout pour une personne telle que moi qui déteste tous les insectes à part la coccinelle que j'arrive à peu près à tolérer... 

 

Sinon en dehors de cette petite frayeur que j'avais eu ; ce manguier était pour moi un véritable petit refuge dont j'adorai y passer des heures et des heures car il me permettait de voyager entre terre, mer et ciel comme si j'étais un oiseau ou tout simplement un des éléments de la nature tel que le vent...

C'est pourquoi j'ai décidé à travers cet article de l'appeler : Le manguier voyageur...

Je tenais absolument à vous faire partager cette petite anecdote !!! que je n'oublierai jamais !!! car cela restera pour moi ; un de mes plus beaux moments magiques de mon enfance, passée en Guinée à Conakry...




xx xx



Créé avec Créer un site
Créer un site